Renault Group
Véhicules | 17 novembre 2021

Essai de la Mégane E-TECH Electric par Laurent, pilote-essayeur Alpine Cars

1 min
Laurent HURGON
Nouvelle Renault Mégane E-TECH Electric est à l’essai en vidéo. 100% électrique, elle est équipée d’un moteur synchrone à rotor bobiné entièrement nouveau. Au volant de la version la plus puissante de 160 kW (équivalent à 218 chevaux) et 300 Nm de couple, Laurent, notre pilote-essayeur maison, qui a participé à la mise au point de ce modèle, nous donne son avis sur cette Mégane nouvelle génération. Allez, on accélère, en silence… Ca tourne !
par Nicolas LE-BOUCHER


Mégane E-TECH Electric : Tout est nouveau sauf son nom

Nouvelle Mégane E-TECH Electric est en rupture stylistique par rapport à la précédente génération. Son design « sensual-tech » est ultra-moderne avec notamment des feux arrière à LED microptiques et des gravures au laser sur les protections de bas de porte. Cette Nouvelle Mégane casse les codes de la berline compacte traditionnelle avec ses proportions inédites, ses grandes roues de 20 pouces, sa ceinture de caisse haute et son pavillon fuyant. Elle dégage une forte personnalité.

La séquence d’accueil de Nouvelle Mégane E-TECH Electric démarre par une animation lumineuse des feux. Puis des lampes sur les rétroviseurs projettent le logo Renault et les poignées de porte affleurantes sortent de la carrosserie. Dans l’habitacle, le gigantesque écran OpenR et l’éclairage d’ambiance s’allument, accompagnés d’un petit son identitaire.

On se sent bienvenu à bord d’autant que le rapport taille / habitabilité de cette Mégane électrique est exceptionnel. Le coffre affiche une capacité de 440 litres.

Au volant de Nouvelle Mégane E-TECH Electric

Le rapport de démultiplication de la direction assistée est parmi les plus bas du marché. Sa calibration offre une réponse rapide, précise et directe. « Un vrai régal sur route comme lors des manœuvres » apprécie Laurent.

Les réglages MULTI-SENSE, accessibles via un bouton sur le volant ou à travers l’écran OpenR et son système OpenR Link, permettent de personnaliser les sensations. Derrière le volant, des palettes servent à régler l’intensité du freinage régénératif (l’équivalent du frein moteur sur un moteur électrique). Quatre modes sont disponibles pour offrir une conduite personnalisée en ville et sur route par exemple, mais aussi optimiser l’autonomie.

nouvelle mégane e-tech electric

Cette Nouvelle Mégane E-TECH Electric est la première Renault construite sur la plateforme CMF-EV. Spécifiquement conçue par l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi pour les véhicules électriques, cette structure a permis l’implantation d’une batterie « structurelle » de seulement 11 cm d’épaisseur sous le plancher. La répartition du poids est ainsi optimale et le centre de gravité très bas.

Grâce à des ouvrants en aluminium (ailes, capot), une porte de coffre en composite et une batterie de seulement 395 kilos, le poids de Mégane E-TECH Electric (1 624 kilos) est inférieur d’une centaine de kilos à celui des concurrentes à batterie équivalente.

Légère, équilibrée et rigide, Nouvelle Mégane E-TECH Electric concilie sécurité et dynamisme. Elle est disponible avec deux niveaux de puissances : 96 kW soit 130 ch et 250 Nm de couple ou 160 kW soit 218 chevaux et 300 Nm de couple. Avec ce dernier niveau de puissance, le 0 à 100 km/h est battu en 7,4 secondes seulement.

L’autonomie varie selon la batterie choisie :

  • une autonomie de 300 km (norme WLTP) pour la batterie 40 kWh
  • une autonomie allant jusqu’à 470 km (norme WLTP, selon versions) pour la version 60 kWh

L’avis de Laurent

Laurent a participé en tant qu’ingénieur à la mise au point technique de cette nouvelle Mégane E-TECH Electric. « Avec des roues situées aux 4 extrémités, la voiture bénéficie d’un empattement impressionnant de 2,70 mètres pour une longueur totale de 4,21 mètres. Un vrai plus pour le confort, d’autant que le train arrière multibras garantit un virage à plat et une absence de roulis » commente-t-il.

Responsable de la liaison au sol, Laurent a participé au développement du châssis, des suspensions, des trains et des roues de 20 pouces. Ces dernières étaient un défi technique. « Nous avons développé un amortissement spécifique qui permet d’obtenir un compromis confort-comportement optimal » déclare-t-il.

Sur le plan du confort, Laurent explique que « cette nouvelle Mégane bénéficie d’un aérodynamisme très travaillé. Elle ‘glisse’ dans l’air et dispose d’un système d’insonorisation spécifique breveté composé de mousse compressée entre le plancher et la batterie. Grâce à cela, le confort acoustique en roulant d’un très bon niveau ».

Au volant de Nouvelle Mégane E-TECH Electric, Laurent donne son avis :

Cette Mégane électrique ne manque vraiment pas de dynamisme. J’ai été ravi d’être impliqué dans sa mise au point. Les prestations sont vraiment à la hauteur de nos ambitions. Si je devais résumer en trois mots : silence, confort et dynamisme.

 

Nouvelle Mégane E-TECH Electric est disponible à la pré-commande. Les commandes seront ouvertes en février 2022 pour une commercialisation à partir du mois de mars.

Nouvelle Mégane E-TECH Electric sera fabriquée en France, dans l’usine de Douai, au cœur d’ElectriCity, le nouveau pôle industriel électrique de référence en Europe. Avec une ambition de 400 000 véhicules par an, Renault ElectriCity sera bientôt le centre de production de véhicules électriques le plus important et compétitif d’Europe. Il est situé dans les Hauts-de-France, un emplacement idéal au plus près de la demande.

À lire aussi

Trophées de l’innovation Renault Frères 2021 : Renault Group célèbre ses meilleurs inventeurs
Véhicules

Trophées de l’innovation Renault Frères 2021 : Renault Group célèbre ses meilleurs inventeurs

05 juillet 2021
Voir plus
Essai du Renault ARKANA E-TECH Hybride 145 par Laurent Hurgon, pilote Alpine Cars
Véhicules

Essai du Renault ARKANA E-TECH Hybride 145 par Laurent Hurgon, pilote Alpine Cars

15 juin 2021
Voir plus
Motorisation hybride rechargeable et consommation réelle : la preuve par Captur
Véhicules

Motorisation hybride rechargeable et consommation réelle : la preuve par Captur

30 novembre 2020
Voir plus