Groupe Renault

La nouvelle donne politique

Les clés pour comprendre
La COP 21 (conférence mondiale sur le climat) s'est tenue en 2015 à Paris. À son issue, 196 parties se sont engagées à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) afin de maintenir l’augmentation de la température mondiale « nettement en dessous de 2 °C et même de poursuivre l’action menée pour limiter l’élévation des températures à 1,5 °C » ​​
En parallèle, l’Europe a mis en œuvre sa propre stratégie climatique (Pacte Vert ou Green Deal). Au niveau local, les grandes villes entendent dès aujourd’hui améliorer la qualité de leur air : zones à faibles émissions, redevances de circulation, taxes spécifiques ou zones à trafic limité restreignent dès aujourd’hui l’accès des véhicules les plus polluants au centre des agglomérations.

RENAULT GROUP ALIGNÉ SUR LES AMBITIONS EUROPÉENNES ET MONDIALES

L’implication concertée des citoyens, des entreprises et des États a joué un rôle décisif dans la finalisation de l’accord de Paris. Cette synergie sera également nécessaire pour réussir sa mise en œuvre. Conscient des enjeux et de la responsabilité du secteur automobile, Renault Group aligne sa stratégie de réduction de l’empreinte carbone de ses activités sur l'objectif fixé par l'accord de Paris « de poursuivre l’action menée pour limiter l’élévation des températures à 1,5 °C ».
En avril 2021, il a annoncé son ambition de neutralité carbone en Europe à horizon 2040, en cohérence avec le Green Deal européen, et dans le monde en 2050.​​​

 

A lire aussi