Renault Group

Nouvelle Mégane E-TECH Electrique : road-trip au cœur des innovations - Épisode 1

11 juillet 2022
2 min

Épisode 1

Deux brevets pour révolutionner le hayon



Depuis près de 125 ans, Renault n’a jamais cessé d’innover. De la boîte de vitesses à prise directe en 1899 jusqu’à la motorisation hybride E-TECH en 2020, la marque a su faire profiter à ses clients de l’ingéniosité de ses inventeurs. Avec Nouvelle Mégane E-TECH Electrique, premier véhicule de sa « Nouvelle vague », Renault innove encore. Plus de 300 brevets ont été déposés lors de la conception du véhicule et de sa plateforme ! Parmi ces innovations, nous en avons sélectionnés sept que nous vous proposons de découvrir avec Jean-Baptiste Nicolet, alias TheiCollection, à l’occasion d’un road-trip estival en vidéo. Dans ce premier épisode, nous découvrons comment l’autonomie du véhicule a été améliorée grâce à un nouveau procédé ayant permis de réduire le poids du hayon.
par Maeva Pichot

Un road trip à bord de Nouvelle Renault Mégane E-TECH Electrique pour découvrir quelques-unes de ses innovations majeures ayant fait l’objet d’un dépôt de brevet : c’est ce que nous propose Jean-Baptiste Nicolet, animateur de la chaîne YouTube TheiCollection. Dans ce premier épisode, nous le retrouvons au petit matin au départ de Paris, direction Deauville.

Au moment de charger ses bagages, Jean-Baptiste se rend compte de la légèreté du hayon plastique. Un vrai plus pour l’autonomie d’un véhicule électrique. Pour découvrir quelles innovations se cachent derrière cet avantage, il appelle Hervé Maine, Référent process injection plastique à la Direction de l’ingénierie de production et des prototypes véhicules Renault. Celui-ci lui explique qu’un nouveau procédé de rigidification du plastique par injection d’eau a permis de limiter les renforts métalliques. En outre, la matière vidée peut être réutilisée pour un autre hayon, grâce à un cercle vertueux ayant lui aussi fait l’objet d’un dépôt de brevet.

Hervé Maine

Pour le hayon de Mégane E-TECH électrique, notre objectif était de proposer un concept poussant au maximum l'allègement. Pour cela nous avons réduit le nombre de pièces du hayon et imaginé un nouveau procédé de rigidification : une veine creuse par injection d’eau. Nous avons aussi introduit un nouveau process en usine afin de récupérer la matière soustraite pour la réinjecter dans la pièce suivante. L’idée était aussi de ne pas gâcher de matière pour être le plus vertueux possible.

Hervé Maine
Référent process injection plastique à la Direction de l’ingénierie de production et des prototypes véhicules Renault

Fort de ces précisions, Jean-Baptiste prend le volant de Nouvelle Mégane E-TECH Electrique serein sur l’autonomie dont il dispose. Direction la Normandie !

La suite au prochain épisode…